• Salvador

    Salvador du 22/12/14 au 31/12/14

    Après la Chapada Diamantina retour à Salvador ou n'avions fait que passer. Nous ne nous attardons pas à chercher un bus qui va jusqu'au centre historique, c'est ce que nous a conseillé le gérant de la pousada qui nous attend. On saute dans le premier taxi et nous voila en route pour le cœur de cette énorme ville de prés de 3 millions d'habitants. Les routes qui mènent au centre sont saturées de circulation, entre les fêtes qui approchent et la fin de journée ça fait du monde. Enfin on arrive dans le centre mais l'arrivée à la pousada est des plus compliquée , le conducteur ne connait pas la rue . Il faut donc demander aux habitants notre chemin . Finalement après quelques sens interdit ( ici presque toutes les rues sont à sens unique) on arrive devant l’hébergement. L'accueil est très chaleureux , la chambre spacieuse possède un balcon et une bonne ventilation, pour 6 jours c'est excellent . Nous sommes à 10 minutes du vieux quartier très connu du Pelourinho , ce quartier est perché sur une colline qui domine la baie de tous les anges. L'endroit est très prisé pour la vue sur la baie, la musique de rue ( percussion ) et les nombreux bars et restaurants.

    Le lendemain matin nous commençons l'exploration de notre quartier avant de nous rendre au centre historique. On commence par le Forte da Capoeira un ancien fort militaire qui est maintenant un lieu qui regroupe des écoles de Capoeira. Nous faisons une visite du centre avec un mestre capoerista qui parle un peu français . Il nous explique la différence subtile qu'il y a entre la capoeira Angolana et la capoeira régionale . On a même droit à une démonstration musicale et  même un petit cours ( de rythme). On s'attarde plus précisément sur l’école du mestre Boca Rica qui est une légende vivante de la capoeira Angolana.

    En remontant la rue on arrive au Pelourinho reconnaissable à ses rues pavées , ses façades  anciennes  colorées, ses nombreuses églises, ses magasins de percussions et souvenirs. Le quartier qui est inscrit par l'unesco au patrimoine mondiale de l'humanité comporte aussi des choses moins reluisantes, comme des "habitants des rues " qui dorment à même le sol au milieu des touristes. Cela a quelque chose de dérangeant, en tout cas pour nous. On part à une ou deux rues du quartier pour faire des emplettes. Là c'est un autre monde pas de policiers et aucun visiteur, les rues sont sales et moins rassurantes, les prix ne sont pas les même non plus.

    Le soir venu le Pelourinho se transforme en énorme bar à bière et caipirinha alors que le jour c'est plutôt la musique et la bonne humeur qui règne. Coté restaurant il faut gouter aux spécialités bahianaises alors on choisit une valeur sûre, le restaurant d’application du SENAC (école hôtelière). Il propose un buffet avec un grand choix comme les moquecas , l'aracajé...un régal.

    Au Pelourinho on visite plusieurs églises et basiliques bien entretenues, notamment l’église et couvent Saint François avec ses sculptures en bois doré à l’intérieur. Les murs du cloitre sont décorés de faïences venues du Portugal ,elles  représentent "le théâtre moral de la vie humaine" avec des sentences inscrites au dessus.

    Le réveillon de noël arrive très vite, le temps semble s’accélérer à mesure que l'on s'approche de la fin de la ballade. Ce soir là,on ne fait rien de spécial. Cela nous a permis de faire connaissance avec un couple d'argentin qui voyage depuis deux ans . Ils financent leur ballade en faisant des spectacles de rue et en vendant des bijoux artisanaux.

    Le lendemain, jour de noël, comme les bus circulent on se rend à l’église du Senhor do Bonfim un lieu de pèlerinage connu  pour des guérisons miraculeuses. Dans la salle des miracles les gens peuvent déposer une photo ou des demandes de guérisons. De cette colline on voit la baie avec ses eaux bleues qui invitent à la baignade. Avec quelques difficultés on arrive a une plage bondée, en fait les brésiliens on pour habitude de passer noël à la plage, heureusement que le littoral est grand.

    Pour clôturer notre séjours à Salvador on va dans le quartier de Barra pour visiter le musée nautique qui retrace l'histoire de la découverte "da bahia de todos os santos". Ce musée se trouve dans un phare qui est toujours en activité et peut être visité entièrement.

    Nous nous rendons également sur l'ile d'Iparatica en face de la ville , à 30 minutes en bateau. Les plages de l’ile sont abritées par une barrière de récifs cela créait un énorme lac d'eau tiède. Très agréable, dommage que les vacanciers oublient de ramener les déchets.

    A Salvador plus qu'ailleurs on aura vu les deux Brésil le favorisé et le défavorisé. On se demande comment la 7 ème puissance possède une partie de la population aussi pauvre. Mais la ville vaut le déplacement surtout pour la baie de tous les anges, les vieux quartiers  et l'ambiance festive que l'on ressent partout.

    31 décembre, alors que tout le monde fini de se préparer  pour faire la fête  nous prenons un taxi pour l'aéroport de Salvador. On pense rater quelque chose vu l’effervescence et l’excitation palpable dans les rues , les centres commerciaux et les hôtels.

     

    Salvador . le Pelourinho

    Salvador . rubans porte bonheur

     

    Salvador la ville basse

    Salvador. la baie de tous les anges et forte Sao Marcelo

    Salvador. pratique pour descendre dans la ville basse

    Salvador. église Sao Francisco

    Salvador. atelier de tongs artisanales

    Salvador. restaurant du SENAC

    Salvador. coucher de soleil sur la bahia de todos os santos

    Salvador. le musée nautique de Barra

    Salvador. jour de Noël les rues sont vides

    Salvador. jour de Noël les plages sont pleines

    Salvador. vue depuis l'ile de Itaparica.

    Salvador. fromage fondue en brochette

    Salvador. vue du 27 ème étage , ça fait haut !

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :