• Sao Luis

     

    SAO LUIS

    5 jours

     

    Première nuit passée dans un bus cela s'est plutôt bien passé malgré les nombreux dos d’âne qui sont placés au milieu des nationales. Les sièges de ces bus sont très confortables et s'inclinent quasiment à l'horizontale .

    On arrive donc à 9h00 , un taxi nous dépose dans le quartier historique ou l'on a réservé une chambre dans la pousada d'un Danois. Comme les noms des rues changent après chaque élection municipale on a un peu de mal à nous retrouver dans ce quartier. Il fait penser à la Croix Rousse  (pour les nombreuses pentes) mais il y a très très longtemps car ici tout est à faire car laisser à l'abandon. C'est un lieu classé à l'unesco, mais le touriste risque d’être un peu déçu. Nous trouvons enfin la « maison Franckie » qui est une ancienne maison coloniale rénovée , c'est superbe aussi bien que sur le site.

    On sera resté ici 5 jours pour se refaire une santé, du linge, se reposer , cuisiner, préparer la suite etc.

    A Sao Luis on aura découvert le guarana d’Amazonie qui est un mélange de lait en poudre, de sirop de guarana , des noix du Brésil, avocat, banane, papaye et des glaçons , le tout passé au mixer.

    C'est une boisson très énergétique et délicieuse , jamais bu un truc pareil.

    Enfin la première caïpirinha mais une grande déception. Le lendemain on change de bar ( celui d'en face) et là bonne pioche , on en a bu deux très fortes. La 51 se vend ici 2 à 3 euros le litre !

    Sao Luis est la troisième ville à influence africaine du Brésil on le remarque avec l’artisanat local dans les boutiques et l'agréable ambiance musicale dans le centre historique, essentiellement du reggae et du berimbao ( capoeira).

    La ville a hélas son mauvais coté avec une criminalité hors du commun, des policiers ou vigiles armés à tous les coins de rue, les coups de feux entendus tôt le matin... C'est apparemment le trafic de crack qui en est la cause et qui est responsable des 4 ,5 assassinats quotidiens ( statistiques de novembre 2014). Les gens vivent avec ce risque et nous on est content d'avoir orienté le voyage loin de ces grandes villes.

    Samedi on part en excursion avec un groupe pour une balade à 250 km de Sao Luis. Après 4 heures de route en minibus on descend à Bareirinhas devant le parc national des Lençois. Un tout terrain nous approche du parc juste devant les dunes après un parcours accidenté et douloureux pour les fesses.

    Les Lençois c'est un désert de dunes blanches qui s’étend à perte de vue avec, dans des creux, de l'eau restante de la saison des pluies. A cette époque il reste très peu d'eau mais encore assez pour une petite baignade. Le paysage est à couper le souffle , la marche dans le sable mou coupe aussi le souffle et les jambes par la même occasion. Faute d'avoir mal organiser cette visite, on reste sur notre faim 2 ou 3 jours auraient été parfaits pour mieux connaître le coin. Il paraît que la nuit dans les dunes avec le silence sont c'est magnifique.

    Retour chez Franckie en soirée , on est bien fatigué surtout les yeux , demain dimanche c'est le départ de nuit pour Ubajara.

     les pentes de Sao Luis

     la partie centre historique renové

    La ville nouvelle au fond

    le bar de la soif

    les Lençois

    encore les Lençois

    Lençois encore

    une belle maison hors du temps

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    aniejp
    Samedi 22 Novembre 2014 à 07:54

    SUPERBES PHOTOS !

    2
    Minche
    Dimanche 23 Novembre 2014 à 09:16

    Effectivement les photos sont magnifiques (beaucoup plus intéressant  que  la Tunisie!!!!!!!!.........  On se comprend!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :