• 09/09/14

    Attente du taxi de Océane de 15h45 à 16h40 . Ils étaient débordés par les 4 escales de paquebots du jour.
    On est finalement arrivé quai des Amériques peu avant 17h00. En quelques petites minutes on s'est retrouvé dans notre chambre. Dès qu'on a mis le pied dans le navire on s'est présenté, donné les passeports ,carnet de vaccination, billets du voyage … puis on a grimpé bien chargé les 5 étages du bâtiment avec un marin jusqu'à notre chambre. On est au niveau F (chambre passenger B) .

    Il est 17h50 les moteurs tournent , ils sont situés pas très loin de la chambre ( un peu bruyant). On doit rester dans la chambre alors on défait nos sacs . La chambres est assez grande envions 25 m2 19h15
    Visite du capitaine qui nous demande si on a déjà mangé . Bien sur que non on ne sait même pas ou se trouve le mess. Il nous accompagne bien que les repas du soir soient servis entre 18h et 19h. Un hareng fumé entier par personne plus tard on remonte dans la cabine.
    19h40
    On écoute France inter pour en attendant le départ qui on l’espère est  imminent, mais les grues chargent encore le navire.
    C'est une cabine avec bureau et canapé aussi deux hublots avec vue sur la mer dont un qui s'ouvre. A l'étage en dessous, une salle nous est réservée c'est la recreative room avec fauteuil , télé, dvd table de jeu …
    On sera les seuls à l'utiliser car visiblement nous sommes les uniques passagers à bord.

    20h10
    On termine quelques appels pendant qu'on a encore du réseau .

    21h00
    On descend jouer au rumikub ( merci Amélie) en laissant un message sur le bureau «  we are in the tv room ».
    Un peu plus tard le capitaine nous rejoint pour nous informer que la tv est débranchée mais qu'il l'a branche demain.
    On remonte vers 22h00 et on voit un gazier passer dans l’énorme écluse du Havre direction Rouen. De l’intérieur d'un port on se rend compte qu'on est ici au début de la chaîne de consommation avec ces milliers de containers qui vont et viennent dans le monde entier. Dans le cargo on ne se sent plus en France la langue est l'anglais et les nationalités roumaine et philippine.

    22h35

    Coup de théâtre en allant voir du coté du quai par un hublot je découvre que le cargo se fait décharger et non charger cela veut dire que le départ n'est pas pour tout de suite. On se couche pour la première nuit à bord.

    10/09/14
    2H05
    Un œil par le hublot,toujours à quai mais maintenant on est en plein chargement.

    7h30
    Réveil à quai. On descend prendre le petit déjeuner tous seul maintenant on sait où c'est. Au menu bacon,piment rouge , fromage jus de fruit et un café ( ouf). On a commencé par le lard grillé.

    11h00

    Annonce au micro pour avertir du départ imminent.
    Quelques minutes plus tard le bateau glisse lentement le long du quai et traverse le port. On découvre la ville sous un autre angle, en passant en revue les endroits visités ces derniers jours. On voit tout ça de l’intérieur par les hublots, car les portes doivent rester verrouillées dans le port. Par chance on croise un officier qui nous autorise à grimper sur le pont supérieur là d’où est piloté le navire. On reste dans un coin à profiter de la vue pour ne pas déranger le capitaine et le pilote du port qui est monté à bord. La manœuvre semble compliquée en raison du trafic sur la Manche. Le pilote Havrais s 'en va tout le monde semble plus détendu. On regarde le devant du navire s 'enfoncer lourdement dans l'eau et remonter . On tient debout tout va bien.

    12h15
    Déjeuner et  petite sieste après .

    18h00
    Dîner et dormir

    Ca y est on est dans le rythme.

    11/09/14

    A 11h00 le téléphone sonne on est invité à la visite de sécurité du bateau. Savoir que faire en cas d'alerte , où se trouvent les gilets de sauvetage , comment on les enfile, ou se trouve notre capsule pour abandonner le navire etc...plus une vue rapide de la salle moteur et d'autres endroits.

    En remontant de déjeuner on sent la mer qui grossit nos estomacs surtout le mien (Michel) a un peu de mal.
    Au dîner on fait la connaissance de l'officier de navigation ( il parle français) il explique que la route a été modifiée au départ du Havre en raison d'une tempête on devrait juste la frôler.
    On recule d'une heure dans la nuit annonce au micro
    Ça bouge pas mal de long en travers et de haut en bas plus les vibrations et les grincements.

    12/09/14

    Journée compliquée difficile de manger de dormir la mer a encore grossit.
    On aperçoit des oiseaux qui viennent de nul part venir se reposer sur les containers , ils ont l'air épuisés par le vent
    Dans la « récréative room » le capitaine nous a laissé un disque dur contenants des dizaines de films le problème c'est qu'ils sont tous en anglais ou romain sauf un en brésilien.
    Visite au poste de pilotage on discute un peu. On se trouve presque au nord des Açores et les creux sont impressionnants.

    13/09/14

    Dans la nuit le tangage roulage et grinçage se sont calmés. Au matin plus rien, le calme est revenu et l’appétit avec.
    Comme tout les jours on monte voir le pilote aujourd'hui on se trouve au niveau des Açores que l'on va bientôt longer direction le sud ouest .
    15h00 la sirène se met à hurler c'est un exercice d’évacuation les deux qui se retrouvent au point de rassemblement en bas sans leur casque c'est nous. Mais c'est très instructif et le niveau de sécurité à bord rassure. C'est tant mieux car on se sent vraiment petit et loin de tout ici.
    Cette nuit on change encore d'heure.
    14/09/14

    Ce matin il fait beau l'eau est calme et couleur marine intense. On a un vent sec et tiède tout le temps même la nuit. On a encore reculé d'une heure
    15H00 discussion sur le pont supérieur avec l'officier de navigation , on a passé en revue une grande partie des ports de l'est des Amériques avec les instruments . Très intéressant. On devrait arriver dans 3 ou 4 jours sur l'ile de St Martin. Tous les marins attendent ça avec impatience car c'est un endroit paradisiaque.
    Aux dernières nouvelles on devrait encore changer notre route en raison du mauvais temps.
    On est actuellement à l'ouest des Acores direction Etats Unis. Faut dire qu'on vogue entre 15 et 20 km/h.
    17h00 on est invité à un barbecue organisé par les marins Philippins. Bonne ambiance viandes, poissons à volonté comme le bordeaux et le soda. Musique à fond pour couvrir le bruit des moteurs On a pu parlé tranquillement (mais dure en anglais) avec le capitaine de pleins de choses. Cette fête a lieu quand le planning et la météo le permettent. Elle est essentielle pour le moral des marins et des officiers qui sont loin de leurs familles pendant plusieurs mois.

    15/09/14

    Bonne surprise beau temps et mer très calme de petites ondulations et il fait même chaud.
    On a encore reculé d'une heure.
    La journée type se passe bien : manger , lire, rumikub, visite du poste de navigation, photo, observation, ping pong, lessive, siestes, écrire ce texte.
    Aujourd'hui l'équipage à l'air pas mal occupé, on demandera demain la visite de la salle des machines.
    Pour l'instant depuis le départ on a juste vu quelques oiseaux l’océan ressemble à un désert vide et infini.

    16/09/14

    Ce matin 7h00 il fait très chaud lourd et humide à l’extérieur c'est un temps bizarre et l'océan est plus agité. Heureusement la clim a été mise en route.
    On a encore changer d'heure, récapitulons il est ici 8h et donc 3h00 chez nous , voilà pourquoi on a le sommeil un peu perturbé.
    Dans l’après midi on signe les papiers de douane pour le débarquement à St Martin prévu après demain le 18/09 et ceux de Trinidad pour le 20/09 quand à Cayenne c'est pour le 23/09.

    17/09/14

    On a de nouveau retardé d'une heure cette nuit on doit en être à 5 ou 6 heures de moins. Cela se ressent même si c'est progressif. Ce matin il faisait jour à 5 heures et il devrait faire nuit à 18h00 . C'est apparemment comme ça ici. Il faudra que l'on adapte nos futurs activités en conséquence car il fait chaud tôt le matin et nuit très vite.
    Lors de notre visite sur le pont supérieur on a discuté et bu un café avec le marin de permanence.
    D’après la carte on est au niveau de la Floride. On a hâte d'arriver à St Martin pour marcher un peu ,trouver une connexion internet et parler un peu français.
    A 10h30 on avait rendez vous dans la salle des machines pour une visite guidée avec un des ingénieur . Maintenant on sait pourquoi il faut 25 personnes pour faire avancer la machine ou plutôt
    l'usine car c'est une véritable usine qui s'enfonce sous la ligne de flottaison. Entre les trois énormes générateurs, le gros moteur pour la propulsion  plus les salles de contrôle cela demande une vigilance 24h /24 et 7 j/ 7. On était comme des souris dans un moteur de voiture.
    La piscine du bateau vient d 'être remplie

    18/09/14
    Ce matin temps nuageux et relative fraîcheur, la mer est calme. Cette nuit on a admiré de gros orages de chaleurs . Les éclairs étaient visibles de la surface de l'eau jusque haut dans le ciel. Finalement on s'est pris un orage très mouillé un peu plus tard.
    Depuis 8h30 on aperçoit les îles qui émergent de l'eau mais ne connaît leurs noms. Des oiseaux volent à la même vitesse que le navire on est bien escorté.
    Voila St Martin est en vue , on s'approche un remorque et un pilote nous rejoigne et c'est la grande manœuvre de mise à quai dans ce tout petit port. On va se garer à coté du Disney cruise ( si si ça existe) .
    On est enfin à quai le bateau ne bouge plus il est 11h20.

     


    2 commentaires
  • le jour se lève dans mon hublot


    votre commentaire
  • A bientôt Le Havre


    votre commentaire
  • barbecue du dimanche


    votre commentaire